RSS

Mon pâté chinois

05 Avr

Bonjour chers amis et ti-bedons,

Les Québécois ont élu le pâté chinois, plat national du Québec. Mais comment ce drôle de pâté (viande hachée, maïs et pommes de terre) est-il arrivé dans nos assiettes?

Il y a plusieurs hypothèses sur ses origines. Il aurait fait son apparition à la fin du 19e siècle, au moment de la construction du chemin de fer au Canada. Les ouvriers, en majorité asiatiques, étaient alors nourris de bœuf haché, de pommes de terre et de maïs. En l’honneur des ouvriers, on aurait nommé « pâté chinois » le plat qu’on leur servait tous les jours.

Une autre explication serait que des travailleurs Canadiens français, partis travailler dans le Maine, auraient rapporté ce mets de South China aux États-Unis. Le « China pie » serait devenu en français « pâté chinois ».

Plus probable encore, le pâté chinois serait une variante du Sherpherd’s pie des Irlandais ou du hachis Parmentier des Français. Une cuisinière lui aurait un jour ajouté du maïs, lui donnant ainsi son originalité toute québécoise.

Quoiqu’il en soit, nous avons tous remanié cette recette un peu à notre goût . Certains y ajoutent du chili en poudre, d’autres, du thym, des fines herbes, les épices sont vraiment au goût des familles.

Pour ma part, je crois que pour ce plat, il faut demeurer dans la simplicité… sel et poivre avec du persil et du paprika pour décorer.La plupart vous diront que ce plat est à à son meilleur avec une tonne de ketchup dessus. Pas moi. Le ketchup c’est bon sur du pâté chinois… mais faut pas abuser. J’ai remarqué d’ailleurs que lorsque je mets du Ketchup sur mon pâté chinois, j’ai des brûlements d’estomac. Ne riez surtout pas car j’ai constaté qu’en ajoutant des champignons à la viande, ô miracle… disparus les brûlements (ne me demandez surtout pas pourquoi) … d’où l’ajout facultatif des champignons dans ma recette. 😉  Ne pas oublier surtout que je raffole des champignons et des oignons… les brûlements… c’est sûrement juste l’acidité du ketchup ***** pour ne pas nommer de marque….

Alors vous mes amis français… je sais que c’est votre version québécoise du hachis parmentier, mais avouez que si vous ne l’essayez pas, vous ne saurez jamais ce que vous manquez!

Bon appétit!

Mon pâté chinois

Ingrédients

750 g de boeuf haché maigre (+ ou – )
3-4 pommes de terres de grosseur moyenne
1 échalote verte (facultatif)
2 gros oignons (bah oui, j’aime l’oignon… vous en mettez moins selon votre goût)
1 boîte de 540 ml de maïs en crème
1 boîte de 341 ml de maïs en grains
Lait ( pour la purée de pommes de terre)
Beurre ( pour la purée de pommes de terre)
Sel et poivre au goût
Champignons (facultatif)
Paprika et persil (Pour la décoration)

Préparation

Préchauffer le four à 180°C.

1.  Peler, couper en quartiers, laver et faire cuire les pommes de terre dans de l’eau additionnée de sel.

2.  Pendant ce temps, couper les oignons en dés et les faire revenir avec un peu de beurre ou de margarine dans une poêle.

3.  Ajouter le boeuf haché, assaisonner et cuire jusqu’à ce que la viande ait perdu sa teinte rosée.

4.  Si désiré, ajouter des champignons de Paris tranchés en lamelles (au goût, moi j’adore alors…).

5.  Égoutter le gras de cuisson à l’aide d’une passoire (Attention, je conseille d’en garder un petit peu…) et l’étendre dans un plat allant au four d’une capacité de 2 litres environ.

6.  Étendre le maïs en grains uniformément sur le mélange.

7.  Ajouter le maïs en crème et l’étaler uniformément.

8.  Réduire les pommes de terre en purée avec du lait (ou de la crème pour les plus gourmands comme moi) et du beurre en rectifiant l’assaisonnement (Je leur ajoute souvent de l’échalote
verte coupée en petits morceaux) et étaler la purée uniformément sur le dessus du mélange.

9.  À l’aide d’une fourchette, amusez-vous… faites des sillons, des décos, sur le dessus de la purée de pommes de terre étalée. Saupoudrez de persil et de paprika.

10.  Allez hop! Au four pour environ 30 minutes à 180°C. Pour un beau résultat avec un dessus doré à souhait, augmentez à « grill » les derniers 5 minutes. Mais il faut surveiller pour obtenir
le beau doré désiré.

Culinairement vôtre,

Lionne du Nord

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 5 avril 2011 dans Boeuf, Juste au Québec

 

5 réponses à “Mon pâté chinois

  1. Francis

    9 avril 2011 at 606 38

    J’aime le pâté.
    Mais juste avec de la viande. Je n’en connais pas d’autres.

    Bonne journée Lionne
    Gros becs.

     
  2. honorius

    7 avril 2011 at 012 55

    c’est fou ça sont partout ces chinois ! gros bisous du vieux sorcier

     
  3. Denis

    5 avril 2011 at 303 58

    Merci pour les informations. 
    Effectivement le prix est un peu rédibitoire. Je vais changer d’idée …. un truc de chez nous très certainement comme de l’aligot (sans saindoux). 

    Lèchouilles affectueuses

     
  4. mary

    5 avril 2011 at 505 17

    Alors moi aussi j’allais te poser la même question au sujet du maïs, mais tu as donné la réponse même si c’est terriblement cher.

    Merci ma belle pour le petit clin d’oeil qui me touche vraiment beaucoup.

    Gros bisous et à trés bientôt ♥

     
  5. Denis

    5 avril 2011 at 707 47

    Je ne pense pas trouver de maïs en crème en France, c’est quoi exactement ? 

     
 
%d blogueurs aiment cette page :